Les corticoïdes sont des traitements largement prescrits. On estime qu'à chaque instant, environ 1% de la population française reçoit un traitement par corticoïdes.

Retour à l'accueil

à savoir

  • Les informations fournies sur ce site sont mises à disposition à titre informatif et non comme étant un outil d'autodiagnostic ou d'automédication. Elles ne remplacent pas l'avis d'un médecin.

ACTUALITÉS

17 Juin 2012


le risque d'évènements cardiovasculaires est augmenté chez les patients présentant un "syndrome cushingoide"


Il s'agit d'une étude réalisée à partir de la base de données britannique THIN. 547 patients traités au long cours par corticoides et présentant un "syndrome cushingoide" (répartition anormale des graisses induite par la corticothérapie=lipodystrophie) étaient comparés à plus de 3200 patients traités au long cours par corticoides mais ne présentant pas de "syndrome cushingoide". Il était observé que les patients ayant développé un "syndrome cushingoide" sous corticoides étaient plus à risque de présenter des troubles métaboliques (hyperglycémie, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, hypertension artérielle) et certains évenements cardiovasculaires (coronaropathie, insuffisance cardiaque) comparativement aux patients sans "syndrome cushingoide". Les patients traités par corticoides durant de nombreux mois et développant une répartition anormale des graisses doivent donc bénéficier d'un dépistage précoce et régulier des anomalies métaboliques (dosages de la glycémie, du taux de cholestérol et de triglycérides) fréquemment associées afin qu'un traitement précoce de ces anomalies soit débuté le plus rapidement possible.


Retour à la liste