Contre-indications à une corticothérapie

Il n'existe aucune contre-indication absolue pour une corticothérapie d'indication vitale.

Toutefois, ce traitement est généralement contre-indiqué dans les situations suivantes :

  • nombreux états infectieux évolutifs
  • pathologie psychiatrique sévère encore non contrôlée par un traitement
  • hypersensibilité à un des constituants (ex : lactose pour le Cortancyl ®, aspartam pour la forme orodispersible du Solupred ®)
  • vaccination récente par un vaccin vivant

Par ailleurs,

  • en cas d'ulcère gastroduodénal, la corticothérapie n'est pas contre-indiquée mais un traitement antiulcéreux est souvent associé
  • lorsque la corticothérapie est indispensable, le diabète et l'hypertension artérielle ne sont pas des contre-indications bien que le traitement puisse entraîner leur déséquilibre

Il existe par ailleurs certaines contre-indications spécifiques aux corticothérapies locales :

  • injection intra-articulaire : anti coagulation, état cutané défectueux, fracture articulaire.
  • traitement oculaire : glaucome, kératite herpétique
  • traitement cutané: état infectieux local

date de mise à jour: 14/08/2014