Particularités des corticoïdes inhalés

Bien que beaucoup mieux tolérés que les corticoïdes pris en comprimés ou en piqûres, les corticoïdes inhalés peuvent également induire certains effets indésirables généraux lorsqu'ils sont pris  durant plusieurs mois et à fortes doses (ex : cataracte, ostéoporose, insuffisance surrénalienne). Ces effets indésirables généraux sont cependant très rares.

Par ailleurs, en se déposant au niveau de la bouche et des voies aériennes supérieures, les corticoïdes inhalés peuvent induire un certain nombre d'effets indésirables locaux (ex : mycoses buccales, modification de la voix).

à savoir
  • Il faut bien se rincer la bouche après avoir inhalé des corticoïdes.
Bibliographie
  • Dam TT et col. Osteoporotic Fractures in Men (MrOS) Research Group. Bone mineral density and fractures in older men with chronic obstructive pulmonary disease or asthma. Osteoporos Int. 2010
  • Gonnelli S et col. Effect of inhaled glucocorticoids and beta(2) agonists on vertebral fracture risk in COPD patients: the EOLO study. Calcif Tissue Int. 2010
  • Todd GR et col. Survey of adrenal crisis associated with inhaled corticosteroids in the United Kingdom. Arch Dis Child. 2002
  • Todd G et col. Growth and adrenal suppression in asthmatic children treated with high-dose fluticasone propionate. Lancet. 1996

date de mise à jour: 08/05/2015