Les corticothérapies courtes peuvent être arrêtées rapidement sans risque.

Les corticothérapies prolongées sont souvent stoppées plus progressivement afin de limiter le risque d'insuffisance surrénalienne. Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement mais également de la dose de départ et de la maladie. Il n'y a pas de rythme de sevrage standard. Certains considèrent qu'il convient de réduire les posologies de cortisone de 10% tous les 10 ou 15 jours.

Par ailleurs, lorsque les patients ne reçoivent plus que de très faibles doses de prednisone (ex : Cortancyl ®) ou de prednisolone (ex : Solupred ®), certains médecins remplacent ces traitements par de l'hydrocortisone.

Ces mesures pourraient permettre de limiter le risque d'insuffisance surrénalienne bien que cela n'ait jamais été démontré.

 

 

 

date de mise à jour: 08/05/2015